Ce que le Mont Blanc nous dit du réchauffement climatique en France

Si le réchauffement climatique n’est un phénomène nouveau pour personne, il est parfois difficile de se rendre compte de ses effets sur le monde qui nous entoure.

Ses conséquences dévastatrices sont cependant bien réelles : les océans ont déjà monté de 7 cm en moins de vingt-cinq ans et la fonte des glaces de l’Arctique est passée de 59 milliards de tonnes par an à 159 milliards de tonnes par an entre 1992 et 2017.

En France aussi, il y a des signes du changement climatique qui ne trompent pas et la canicule de cet été nous a rappelé l’impact que le climat peut avoir sur nos vies. Chez EVBox, nous avons pu observer de près une autre manifestation des effets du réchauffement climatique dans le pays lors de l’ascension du Mont Blanc par un EVBoxer, Adrien. Il été marqué par la fonte dramatique du glacier de la Mer de Glace, victime de la hausse des températures.

montblanc-evbox

D’une superficie avoisinant les 40 km2 et d’une épaisseur atteignant les 300 mètres, la Mer de Glace est le plus grand glacier de France métropolitaine et le troisième d’Europe. Grâce aux mesures débutées en 1870, la fonte des glaces y est extrêmement bien documentée. La glace a ainsi reculé de deux kilomètres depuis la fin du dix-neuvième siècle. On a constaté une nette accélération de la fonte ces quinze dernières années : la Mer de Glace recule à une vitesse de 30 mètres par an et perd en moyenne un mètre d’épaisseur. Le phénomène n’est malheureusement pas près de s’arrêter : selon une récente étude du laboratoire de glaciologie de Grenoble, le front du glacier devrait encore reculer de 1,2 kilomètres d’ici à 2040.

En 1870, la Mer de Glace était encore directement observable depuis Chamonix. Aujourd'hui, il faut prendre le train du Montenvers et monter à plus de 1 900 mètres d'altitude pour s’en approcher. Il faut ensuite prendre une télécabine et descendre un escalier, qui s’allonge de quinze à vingt marches chaque année, pour accéder à la glace. Pour Adrien, le symbole le plus épatant de la fonte des glaces est la pancarte montrant le niveau du glacier en 1990. On y est aujourd’hui face à une mer de roche. 

montblanc-glacier

Le recul de la Mer de Glace peut-il être entièrement imputé au réchauffement climatique ? Toujours selon le laboratoire de glaciologie de Grenoble, les précipitations n’ont que peu variées dans les quarante dernières années. Les températures estivales de la région ont, elles, augmenté : 1,5 degrés de plus en moyenne. Le réchauffement climatique semble donc bien être responsable de la fonte de la Mer de Glace. 

Alors que l’on se rend au Mont Blanc pour se confronter à la force de la nature, il est difficile de rester impassible devant des signes aussi forts de sa souffrance. Paradoxalement, l’ascension du Mont Blanc nous montre autant à quel point l’être humain peut être à la merci de la nature, lorsque le manque d’oxygène nous affaiblit et que la fatigue nous empêche d’avancer, que les dégâts qu’il peut lui causer.

Ce type de constatation ne peut que nous faire souhaiter un futur zéro-émission. Si vous souhaitez vous engager pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre et limiter votre impact sur l’environnement, n’hésitez pas à consulter notre dernier article à ce sujet.




Vous pourriez aimer aussi:


Des bornes de recharge EVBox sous les étoiles Des bornes de recharge EVBox sous les étoiles

Julia Titeux

La nuit, Julia rêve d'un monde sans pollution, où les voitures électriques et les énergies renouvelables se sont imposées. Le jour, on peut la suprendre en train de s'occuper du marketing d'EVBox pour la France, d'écrire des articles pour ce blog ou de chercher des gifs d'animaux mignons sur internet.
-
By night, Julia dreams of a zero-emission world, where electric cars and renewable energy have taken over. By day, she can be found taking care of marketing for EVBox France, writing about electric mobility and sustainability, or searching for gifs of cute animals online.

Tous les posts de l'auteur